Forum des Warriors Of The Tiger
Bonjour

La guilde des Warriors of the Tiger Vous souhaite
La bienvenue sur son forum
La guilde recrute, des nouveaux membres
Pour compléter son groupe raid
Nous recherchons des membres motivés de préférence, avec une bonne connaissance générale du jeu et de leurs persos
Nous demandons également une bonne maturité, car wow est un jeu mais nous refusons l’enfantillage
Nous proposons aussi la possibilité de prendre des joueurs débutant
Mais attention si nous sommes la pour vous aidez, nous ne sommes pas là pour rush
Votre perso

Si vous êtes intéressés passez sur notre page
Charte de guilde (svp bien lire)
En suite contactez nous sur le forum
Dans la rubrique contact et recrutement
Nous répondrons dans les plus brefs délais

Je vous souhaite bon jeu et bonne journée


Guilde Warcraft Vol'jin Alliance
 
AccueilGUILDES'enregistrerConnexion
LES DER DES WOTT
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Mer 28 Oct - 0:14
Derniers sujets
» EWE OLINE ENORME A MON GOUT
Sam 20 Aoû - 10:11 par Prêtremoinon

» premier donjon de légions
Jeu 9 Juin - 9:28 par Prêtremoinon

» new gamme en ligne War Thunder
Lun 2 Mai - 12:15 par Prêtremoinon

» MANNO HM GG A TOUS
Ven 18 Mar - 23:09 par sebhunter

» Tabeaux Tokens Anciens Raids
Ven 4 Mar - 13:21 par Ãmethyste

» Site Guide des classes
Ven 26 Fév - 12:03 par Ãmethyste

» salut
Ven 19 Fév - 11:14 par Invité

» De l’amour dans l’air
Ven 19 Fév - 9:02 par Ãmethyste

» Seigneur de l’ombre Iskar HM
Mar 16 Fév - 23:40 par Prêtremoinon

» abs tay
Mar 16 Fév - 22:51 par Prêtremoinon

WOTT’s TS 3
Musique de Warlords of Draenor CLIC TÉLÉCHARGEMENT MUSIQUE
GuildOx rankings
Warriors of the Tiger Recrutement LV 1/100
DÉTAILS CLIC SUR L'IMAGE
WOWProgress
WoW Guild Rankings

Partagez | 
 

 Légion - Les armes prodigieuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ãmethyste
Centurion


Messages : 353
Réputation : 21
Age : 34
Localisation : Nord (France)

MessageSujet: Légion - Les armes prodigieuses    Sam 7 Nov - 16:11

voila par classe

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.

Chasseur de démons

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands chasseurs de démons d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Disciples d’Illidan
Les chasseurs de démons disposent de deux spécialisations possibles : Dévastation et Vengeance. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les chasseurs de démons Dévastation sont capables d’infliger des dégâts mortels avec les Lames jumelles du Trompeur, des glaives immensément puissants avec lesquels ils lacèrent tout ce qui cherche à leur barrer la voie.
  • Les chasseurs de démons Vengeance affichent un courage exemplaire face à tous les dangers. Leurs armes favorites sont les Lames de guerre des Aldrachi imprégnées de la force et de l’incroyable résistance d’un peuple aujourd’hui disparu.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du chasseur de démons qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Dévastation – Lames jumelles du Trompeur

Vengeance – Lames de guerre des Aldrachi
Il y a fort longtemps, le titan noir Sargeras offrit aux puissants Aldrachi d’intégrer sa Légion ardente. Mais ce peuple se révéla incorruptible et massacra d’innombrables démons avant de succomber. Sargeras se chargea en personne de tuer leur plus grand champion et s’empara de ses armes. Bien plus tard, une chasseuse de démons accepta de son plein gré de servir le lieutenant de Sargeras, Kil’jaeden. Pour la récompenser, ce dernier lui remit les Lames de guerre pour qu’elle massacre les mortels d’Azeroth avec la puissance perdue des Aldrachi.

Chaman

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands chamans d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
L’harmonie dans la destruction
Les chamans disposent de trois spécialisations possibles : Élémentaire, Amélioration et Restauration. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • La fureur des tempêtes coule dans les veines du chaman Élémentaire, tout comme dans les Poings de Ra Den. Seul un vrai maître des éléments peut en contrôler la puissance.
  • Les chamans Amélioration mêlent l’énergie des éléments à leur talent martial, et seule une arme de légende leur conviendra : Marteau-du-Destin. En combat rapproché, un chaman accompli saura en exploiter le véritable potentiel.
  • Les chamans Restauration brandissent le Sceptre d’Azshara, une arme au grand pouvoir de guérison. Leur voie est celle de l’harmonie avec la nature, de la purification, mais en temps de conflit, le sceptre constituera un puissant allié.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du chaman qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Élémentaire – Poings de Ra Den
Aman’Thul le Haut-Père, chef du Panthéon des titans, confia à son plus fidèle serviteur le Grand gardien Ra cette arme prodigieuse capable de canaliser la fureur des tempêtes. Ra l’utilisa pour donner vie à la race des mogu, et combattit avec durant d’innombrables années contre l’empire noir. Perdue par lui, elle fut finalement retrouvée par l’Astre vénérable Xuen, qui en reconnut l’immense et dangereux pouvoir et choisit de la conserver jusqu’à ce qu’apparaisse un héros digne de la brandir pour une cause juste.

Amélioration – Marteau-du-Destin
Forgé dans la lave élémentaire sur Draenor, monde natal des orcs, cet immense marteau possède un lien intime avec les éléments et seul un combattant capable de dialoguer avec eux peut en révéler le vrai pouvoir. Il fut longtemps l’arme d’Orgrim, l’un des plus grands guerriers orcs de la Horde, et est aujourd’hui celle de Thrall, un chaman parmi les plus puissants qu’ait connus Azeroth.

Restauration – Sceptre d’Azshara
Ce puissant sceptre fut créé par la reine Azshara il y a bien longtemps, avant sa transformation en naga. Dedans coule l’eau du Puits d’éternité encore non corrompu, qui lui confère de grands pouvoirs magiques et restaurateurs. Il fut perdu durant la guerre des Anciens, peu avant que la reine et nombre de ses fidèles soient engloutis par l’océan. Retrouvé par des elfes de la nuit qui n’en soupçonnaient pas la puissance, il fut enterré avec le corps d’une prêtresse anonyme dans un caveau de famille sur Azsuna, et attend d’y être découvert par un héros capable d’en dévoiler le véritable potentiel.

Chasseur

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands chasseurs d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Maîtres de la chasse
Les chasseurs disposent de trois spécialisations possibles : Maîtrise des bêtes, Précision et Survie. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les chasseurs Maîtrise des bêtes forment un lien unique avec les animaux qu’ils traquent, brouillant ainsi la frontière entre prédateur et proie. Pour contrebalancer les dangers qu’ils doivent affronter lorsqu’ils chassent, ils emportent avec eux le fusil Choc des Titans, véritable merveille d’ingénierie technico-magique, parfaite pour garder la cible en joue dans toutes les circonstances.
  • Les chasseurs Précision ne sont jamais aussi efficaces que lorsqu’ils tuent à distance. La possession d’une arme fiable est donc vitale et aucun arc ne peut rivaliser avec Thas’dorah, héritage des Coursevent.
  • Les chasseurs Survie sont des experts des milieux hostiles, où leur connaissance des pièges et des chausse-trappes leur permet de saigner à blanc leurs ennemis. Et quand vient le moment de porter le coup de grâce, c’est avec Griffe-Serre, lance des dieux sauvages, qu’ils achèvent leurs adversaires.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du chasseur qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Maîtrise des bêtes – Choc des Titans
Exemple sans équivalent d’ingénierie technico-magique, Choc des Titans a été conçu par le gardien titan et inventeur émérite Mimiron. Le cœur de ce fusil abrite une relique connue sous le nom d’Âme du tonnerre qui concentre l’essence des tempêtes pour la convertir en décharges concentrées d’énergie. Cette source d’énergie est également à porter au crédit de Mimiron qui la conçut dans un lointain passé pour son camarade, le gardien Thorim.

Précision – Thas’dorah, héritage des Coursevent
Héritage de la famille Coursevent, Thas’dorah a été sculpté à partir d’une branche de l’arbre-mère du bois des Chants éternels, peu après la fondation du royaume elfe de Quel’Thalas. Transmis à l’aîné de chaque génération, cet arc a été vu pour la dernière fois entre les mains d’Alleria Coursevent, capitaine des forestiers. Il a disparu avec sa porteuse après la destruction du monde natal des orcs, Draenor, et la formation d’Outreterre.

Survie – Griffe-Serre, lance des dieux sauvages
Les taurens de Haut-Roc ont façonné cette lance avant la première invasion démoniaque d’Azeroth, il y a plus de dix mille ans. Les porteurs de Griffe-Serre ont combattu aux côtés de nombreux esprits gardiens, connus sous le nom d’Anciens, qui défendirent le monde d’Azeroth en général et sa faune en particulier. Cette arme a reçu la bénédiction de nombreux Anciens au fil des millénaires, devenant ainsi la dépositaire d’une partie de leur pouvoir.

Chevalier de la mort

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands chevaliers de la mort d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Chevaliers des ténèbres
Les chevaliers de la mort disposent de trois spécialisations possibles : Sang, Givre et Impie. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les chevaliers de la mort Sang manient une hache très puissante, la Gueule du damné. Forgée pour arracher la chair et l’âme, cette arme atteste du grand pouvoir détenu par son porteur sur la mortalité elle-même.
  • Les chevaliers de la mort Givre doivent dompter les fragments récupérés de Deuillegivre afin de les plier à leurs froids desseins. Connues sous les noms Porte-Givre et Fauche-Givre, ces deux instruments de mort n’attendent qu’à être imprégnés d’une puissance plus grande encore.
  • Fidèles à leur nature, les chevaliers de la mort Impie manient peste, violence et mort sous la forme d’une lame effroyable, Apocalypse. La grande et terrible lame de ces profanateurs de la vie laisse derrière elle un sillage de rêves brisés.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du chevalier de la mort qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Sang – Gueule du damné
Une antique hache de la Légion, forgée dans un métal qui draine l’énergie vitale de ses victimes. L’âme de son créateur, piégée à l’intérieur, est condamnée à souffrir d’une insatiable faim. Pendant plus de mille ans, un vieux mo’arg rusé s’est servi de cette hache pour écraser des soulèvements et consommer la force vitale des ennemis de la Légion. Tout au long de sa longue et infâme histoire, cette arme a rendu son porteur démoniaque extraordinairement puissant.

Givre – Porte-Givre et Fauche-Givre (Lames du prince déchu)
Façonnée par la Légion ardente pour corrompre le monde d’Azeroth, Deuillegivre, la lame runique voleuse d’âmes, a été fracassée par Porte-cendres au sommet de la citadelle de la Couronne de glace. D’innombrables âmes sont échappées de l’épée brisée, mais certaines n’ont pas eu cette chance. Aujourd’hui, les éclats de Deuillegivre peuvent être reforgés et imprégné d’encore plus de pouvoir. Toutefois, les esprits piégés à l’intérieur doivent d’abord être domptés et pliés à la volonté de celui qui les manie.

Impie – Apocalypse
Les nathrezims, des démons vampiriques, ont forgé cette épée antique qui amène avec elle peste, violence et mort. Apocalypse a vite gagné une réputation terrifiante entre les mains d’un mage de Tirisgarde qui ne parvenait pas à contrôler son énergie destructrice. Plus tard, elle tomba aux mains des maléfiques cavaliers noirs, les serviteurs de Medivh, le Gardien corrompu de Tirisfal. Ils dissimulèrent l’arme dans des catacombes sous sa demeure, la tour de Karazhan.

Démoniste

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands démonistes d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Les arts ténébreux
Les démonistes disposent de trois spécialisations possibles : Affliction, Démonologie et Destruction. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les démonistes Affliction sont les maîtres de la magie de l’Ombre et manipulent des énergies gangrenées qui sapent leur force vitale. L’arme qui leur revient est Ulthalesh, la faux de Deuillevent, une grande lame qui moissonne les âmes de ses victimes et s’en approprie la puissance.
  • Les démonistes Démonologie sont les maîtres des créatures infernales, qu’ils invoquent à leur service. En brandissant le Crâne des Man’ari, ils peuvent asservir et renforcer les plus terribles des êtres maléfiques.
  • Le nom de Sargeras incarne le concept même de l’anéantissement, et nulle arme ne conviendrait mieux à un démoniste Destruction que le Sceptre de Sargeras. Il enflammera l’énergie gangrenée qui coule dans ses veines de tout le pouvoir de ruine et de chaos qu’il abrite.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du démoniste qui la porte. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Affliction – Ulthalesh, la faux de Deuillevent
La première nécrolyte à arpenter les terres d’Azeroth, Satiel, reçut cette faux du titan Sargeras en personne. La faux gagne en puissance à chaque âme qu’elle arrache à une victime, et obtint son nom lorsque Satiel priva froidement de toute vie les pauvres habitants du défilé de Deuillevent pour y créer un intense nexus d’énergie magique. Le Gardien de Tirisfal traqua la meurtrière et retourna la faux contre elle, envoyant son âme rejoindre celles de ses victimes. Plus tard, les cavaliers noirs mirent la main sur Ulthalesh et la cachèrent sous la tour de Karazhan.

Démonologie – Crâne des Man’ari
Avant que les érédars soient asservis par le titan Sargeras, l’un de leurs plus grands chefs, Thal’kiel, développa un talent inégalé pour les magies de l’invocation et de la domination. Poussé par une brûlante ambition, il puisa dans le Vide et en reçut la révélation de créatures ténébreuses dont les érédars ne soupçonnaient pas l’existence. Son impudence déchaîna l’ire du seigneur démon Archimonde, qui l’exécuta et fit sertir et exposer son crâne en signe d’avertissement pour quiconque aurait voulu l’imiter. De nos jours, le seigneur de l’effroi Méphistroth l’utilise pour invoquer et diriger des armées de démons au service de la Légion.

Destruction – Sceptre de Sargeras
Créé au terme d’un terrible labeur par des centaines de serviteurs de Sargeras, ce sceptre a le pouvoir de forcer l’ouverture de portes dimensionnelles entre les mondes. Il fut englouti sous les mers pendant des siècles, puis utilisé par le chaman orc Ner’zhul pour former le portail qui déchira Draenor et n’en laissa qu’un monde brisé, l’Outreterre. Il fut finalement récupéré par les grands mages du Kirin Tor, qui, échouant à le détruire, le cachèrent dans un caveau gardé et scellé par magie pour l’éternité afin que personne ne puisse plus jamais le brandir.

Druide

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands druides d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Les gardiens de la nature
Les druides disposent de quatre spécialisations possibles : Équilibre, Farouche, Gardien et Restauration. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les druides Équilibre brandissent la Faux d’Élune, une arme qui exige une compréhension profonde de ce qu’est le véritable équilibre. Ceux qui n’ont pas cette force sont facilement emportés par les courants de la faux, dont ils deviennent l’esclave plutôt que le maître.
  • Les druides Farouche portent les Crocs d’Ashamane, qui constituent bien plus que le simple symbole de leur féroce combativité. Imprégnés d’un antique pouvoir primordial, les crocs seront d’une aide précieuse dans la bataille qui s’annonce.
  • Les druides Gardien illustrent à merveille l’expression « force de la nature ». Les Griffes d’Ursoc leur permettront de devenir un formidable rempart de fourrure et de fureur, capable d’affronter quiconque osera les défier.
  • Les druides Restauration sont de grands amis de la nature et des maîtres dans les arts de la guérison. Armés d’un rameau de G’Hanir, l’Arbre-mère, ils sont prêts à faire face à tous ceux qui tentent de troubler la sérénité d’Azeroth.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du druide qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Équilibre – Faux d’Élune
Cette mystique arme prodigieuse fut créée il y a des millénaires à partir du bâton d’Élune et d’un croc du demi-dieu loup Goldrinn. Elle est au cœur d’une histoire longue et trouble pour les druides : ceux qui la brandissent imprudemment peuvent succomber à l’esprit de Goldrinn qu’elle abrite. On raconte que la faux, qui est liée à l’origine des worgens sur Azeroth, apportera une puissance lunaire sans égale au druide possédant l’équilibre suffisant pour en conserver la maîtrise.

Farouche – Crocs d’Ashamane
L’immense panthère grise Ashamane, l’un des plus anciens dieux sauvages, fut parmi les premiers à répondre à l’appel du demi-dieu Cénarius pour défendre le monde d’Azeroth pendant la guerre des Anciens. Elle succomba lors d’une bataille contre la Légion, non sans avoir sauvé d’innombrables vies. Un grand sanctuaire fut érigé en son honneur en Val’sharah, et ses crocs y furent exposés. On dit qu’ils portent encore une grande partie de sa puissance.

Gardien – Griffes d’Ursoc
Forgées dans l’acier-titan par la gardienne Freya, ces griffes furent son présent au grand ours Ursoc, l’un des dieux sauvages. Il les brandit lors d’innombrables batailles, jusqu’à sa mort lors de la guerre des Anciens. Son corps a aujourd’hui disparu, mais ses griffes demeurent et, d’après la légende, un fragment de son esprit y est resté lié. Après les avoir arrachées à ses adorateurs furbolgs, un groupe de druides les a emportées dans le Rêve d’émeraude pour y retrouver l’esprit d’Ursoc et les confier à sa garde.

Restauration – G’Hanir, l’Arbre-mère
Ce rameau prélevé sur G’Hanir, le premier arbre, fut offert il y a bien longtemps aux druides mortels par la demi-déesse Aviana. Sa connexion avec les énergies mystiques du Rêve d’émeraude en fait une source de guérison et de pérennité sur le monde d’Azeroth. Récemment, les druides l’ont utilisé pour repousser la corruption et la démence du Cauchemar, et les satyres en souhaitent ardemment la destruction.

Guerrier

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands guerriers d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Guerriers intrépides
Les guerriers disposent de trois spécialisations possibles : Armes, Fureur et Protection. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les guerriers Armes sont des combattants patients qui savent attendre le bon moment pour utiliser à leur avantage les lourdes armes à deux mains qui les caractérisent. Il n’est donc pas surprenant qu’ils se tournent vers une épée comme Stromkar, le Brise-guerre, l’un des plus puissants estramaçons du monde connu.
  • Les guerriers Fureur sont des adversaires tenaces qui se délectent des pires carnages. L’ajout des Épées de guerre des Valarjar à leur arsenal ne peut que les aider à étancher leur soif de sang sur le champ de bataille.
  • L’Écaille du Gardeterre semble avoir été spécialement conçue pour les guerriers Protection. Véritable rempart offensif, ces combattants deviennent pratiquement invulnérables lorsqu’ils s’abritent derrière ce bouclier.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du guerrier qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Armes – Stromkar, le Brise-guerre
Cet estramaçon accompagna au combat le seigneur de guerre barbare qui unifia pour la première fois l’humanité sous une même bannière, fondant ainsi la nation d’Arathor. Maître stratège et habile tacticien, le roi Thoradin joua par la suite un rôle déterminant dans la résolution des guerres trolles. Son épée fut ensuite perdue alors que son porteur tentait de soumettre une monstruosité c’thraxxi dans une tombe oubliée de Tirisfal. Abandonné à son triste sort, Stromkar a, au fil des millénaires, absorbé la puissance ténébreuse de cet endroit.

Fureur – Épées de guerre des Valarjar
Il y a fort longtemps de cela, le gardien titan Odyn trahit la sorcière Helya, la tua et corrompit son âme pour en faire une val’kyr spectrale. Il forgea alors ces deux épées pour donner naissance au plus puissant de ses tempétueux Valarjar, mais Helya les déroba et leur insuffla une partie de sa fureur. Elle les offrit ensuite à son propre champion, qui les utilisa pour chasser les plus grands héros afin d’asservir leurs âmes à Helheim. Ces épées incitent à porter de féroces attaques qui percent les défenses de la cible et ne lui laissent aucune ouverture pour contre-attaquer.

Protection – Écaille du Gardeterre
Un bouclier impénétrable forgé à partir d’une écaille de l’Aspect dragon Neltharion le Gardeterre, avant qu’il ne succombe à la corruption des Dieux très anciens. Le légendaire roi vrykul, Magnar Brise-Glace, utilisa ce bouclier pour remporter d’innombrables victoires dans des situations désespérées. Mais la fourberie des serviteurs de Helya, la val’kyr, finit par entraîner sa chute, les armes à la main. Ce bouclier repose aujourd’hui aux côtés de la dépouille du roi Magnar, dans la voie des Rois à Tornheim.

Mage

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands mages d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Maîtres des Arcanes
Les mages disposent de trois spécialisations possibles : Arcanes, Feu et Givre. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les mages Arcanes peuvent compter sur Aluneth, grand bâton de la magna, une arme légendaire ayant amplement prouvé sa valeur au combat contre la Légion ardente.
  • Nulle arme ne convient mieux à un mage Feu que l’épée Felo’melorn, dont le nom signifie « choc de flammes » dans la langue de ses créateurs, et qui devrait se révéler inestimable dans le conflit à venir.
  • Frissébène est l’arme parfaite pour un mage Givre : son seul nom suffit à paralyser ses ennemis plus sûrement qu’une gangue de glace. Ce grand bâton, brandi par le premier Gardien de Tirisfal, a connu son lot de batailles.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du mage qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés
Arcanes – Aluneth, grand bâton de la magna
Aluneth fut notamment porté par Aegwynn, seule femme ayant jamais appartenu aux Gardiens de Tirisfal, bien que différents récits attestent que le grand bâton existait bien avant de se retrouver entre ses mains. Il est dit qu’elle le découvrit environ un siècle avant de rejoindre les Gardiens et qu’il l’accompagna dans nombre de batailles contre la Légion ardente. Plusieurs années avant de renoncer à son titre, Aegwynn cessa d’apparaître avec Aluneth, mais nul ne sait ce qu’il advint de lui.

Feu – Felo’melorn
« Choc de flammes » dans la langue de ses créateurs, Felo’melorn aida la famille Haut-Soleil à prouver son courage lors de la guerre des Anciens et des guerres trolles, ainsi que contre le chevalier de la mort Arthas Menethil. Après qu’elle fut détruite, le prince Kael’thas Haut-Soleil reforgea l’épée pour la renforcer et l’utilisa pour croiser le fer avec Deuillegivre, la lame runique démoniaque du roi-liche. Kael’thas fut cependant forcé de battre en retraite et l’épée disparut dans les étendues gelées du Norfendre.

Givre – Frissébène
Ce grand bâton fut longtemps en possession d’Alodi, le premier Gardien de Tirisfal. Il l’employa au cours de nombreuses batailles contre les forces de la Légion pendant le siècle que dura sa charge et l’emporta lorsqu’il quitta ses fonctions, pour le conserver jusqu’à son dernier souffle. À sa mort, le Kirin Tor entreposa le bâton en lieu sûr, de peur qu’un mage moins qualifié tente d’en utiliser les pouvoirs sans être capable de les contrôler pleinement.

Moine

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands moines d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Maîtres des arts martiaux
Les moines disposent de trois spécialisations possibles : Maître brasseur, Tisse-brume et Marche-vent. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Un moine Maître brasseur combattra avec le bâton Fu Zan, compagnon de l’Explorateur. Taillé dans une branche arrachée à la forêt primordiale de la Pandarie, il a traversé les âges, s’imprégnant au passage de l’incommensurable puissance de ses nombreux maîtres.
  • Sheilun, bâton des brumes a connu bien des épreuves dans son rôle de défenseur de la Pandarie. Entre les mains d’un moine Tisse-brume d’exception, il pourrait bien aider à renverser le cours de la bataille contre la Légion ardente.
  • Nul ne peut survivre aux Poings des Cieux lorsqu’ils sont maniés par un maître des arts martiaux comme le moine Marche-vent. Saturées d’énergies élémentaires brutes, ces armes rendent leur porteur presque invulnérable.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance de son porteur. Étudiez soigneusement le nom des armes mythiques, car elles comptent désormais parmi vos plus fidèles compagnons contre les ennemis les plus redoutables qui soient.
Maître brasseur – Fu Zan, compagnon de l’Explorateur
Il y a bien longtemps, un Gardien titan du nom de Freya décida d’ensemencer le monde et planta l’une des toutes premières graines en Pandarie. D’elle naquit tout d’abord Fu Zan, puis l’ensemble des forêts qui recouvrent le continent. Avant d’étendre ses efforts au reste d’Azeroth, Freya se confectionna un bâton de marche avec une des branches de Fu Zan. Elle le transmit plus tard au Serpent de jade, Yu’lon, qui le donna à son tour à un hozen particulièrement sagace. Le roi-singe prit l’habitude d’accrocher ses biens les plus précieux à ce bâton qu’il porte aujourd’hui encore.

Tisse-brume – Sheilun, bâton des brumes
C’est sous le règne du dernier empereur de Pandarie qu’une prophétie fit son apparition, annonçant l’invasion et la destruction d’Azeroth par une légion impitoyable. Pour sauver son peuple, Shaohao se lança dans une série d’épreuves, emportant avec lui l’antique bâton Sheilun. Fort d’une nouvelle sagesse, il parvint à ne plus faire qu’un avec la nature et transforma la Pandarie en continent indépendant qu’il enveloppa de brumes pour le protéger. Des moines du monastère de Tian trouvèrent son bâton et le rapportèrent à la terrasse Printanière pour l’y conserver précieusement.

Marche-vent – Poings des Cieux
Il y a des milliers d’années, un célèbre forgeron tol’vir nommé Irmaat créa une paire de splendides lames de combat. Insatisfait de son travail, Irmaat tenta alors de capturer l’essence du seigneur du vent, Al’Akir, pour en imprégner ses créations. Ce dernier en fût souverainement contrarié. Bien décidé à punir le forgeron pour son audace, Al’Akir satura les lames d’une quantité inimaginable de fureur élémentaire. Ainsi, quand Irmaat voulut faire appel à leur puissance pour la première fois, un grand vortex se forma qui engloutit sa ville et dispersa ses armes.

Paladin

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands paladins d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Guerriers de la Lumière
Les paladins disposent de trois spécialisations possibles : Sacré, Protection et Vindicte. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les paladins Sacré font appel au pouvoir de la lumière grâce à la Main d’argent, un marteau ayant connu d’innombrables batailles et fauché plus d’ennemis encore. Maniée par ce croisé au service du bien, cette arme peut raviver la flamme de ses alliés, même quand la situation semble désespérée.
  • Les paladins Protection utilisent le bouclier Garde de Vérité, capable de résister à des forces qui semblent irrésistibles. Son histoire est écrite dans les imperfections à peine visibles qui émaillent sa surface et on retrouve invariablement ce rempart dressé entre le bien et le mal quand les ténèbres menacent de submerger le monde.
  • Le nom de Porte-cendres a longtemps inspiré la plus grande terreur à ceux qui ont dû affronter son pouvoir. La réapparition de cette arme entre les mains des paladins Vindicte n’a rien d’une erreur, c’est en effet une précieuse alliée toujours prête à punir ceux qui le méritent.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du paladin qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Sacré – Main d’argent
Tyr, l’un des gardiens titans, livra avec ce marteau d’innombrables batailles contre ses ennemis. Lorsque Loken, l’un de ses frères gardiens, succomba à la corruption, Tyr et ses alliés volèrent les Disques de Norgannon pour mesurer l’ampleur de sa trahison. Découvrant ce forfait, Loken lança des monstres effroyables à la poursuite du groupe de Tyr, qui se sacrifia pour permettre à ses camarades de s’échapper avec les disques. Son marteau disparut avec lui dans les profondeurs des terres baptisées en son honneur : Tirisfal.

Protection – Garde de Vérité
Les gardiens titans Tyr et Archaedas créèrent ce bouclier quand leur camarade Loken succomba à la corruption. Ils confièrent Garde de Vérité à un champion vrykul qui l’utilisa révéler la duplicité de Loken. Quand Tyr et ses alliés s’enfuirent avec les Disques de Norgannon, le champion resta en arrière et tint en respect nombre des sbires de Loken. Acculé, ce dernier envoya des monstres effroyables à la poursuite de Tyr, qui tomba au combat. Plus tard, le vrykul gagna Tornheim, dans les îles Brisées, où le bouclier fut finalement enseveli dans la voie des Rois.

Vindicte – Porte-cendres
Le roi Magni Barbe-de-Bronze forgea Porte-cendres à partir d’un éclat de cristal purifié par des porteurs de la Lumière sacrée. On dit de cette épée aux étranges pouvoirs qu’elle doit son nom à sa capacité à réduire les morts-vivants en cendres. Après être passée de main en main, servant aussi bien la Lumière que l’Ombre, elle échut au légendaire Tirion Fordring qui l’utilisa pour briser Deuillegivre, la lame runique du roi-liche, au sommet de la citadelle de la Couronne de glace. Depuis, le paladin ne s’est plus jamais séparé de Porte-centres.

Prêtre

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands prêtres d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Ombre et lumière
Les prêtres disposent de trois spécialisations possibles : Discipline, Sacré et Ombre. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les prêtres Discipline se dressent à la frontière entre ombre et lumière et puisent dans les deux forces. Ils devront maintenir cet équilibre avec soin pour garder le contrôle du grand bâton Courroux de la Lumière au plus fort du combat.
  • Les prêtres Sacré incarnent le pouvoir divin et brandissent un véritable instrument de la Lumière : T’uure, guide des naaru. Cette arme de grand prestige peut servir à soigner leurs alliés ou châtier ceux qui se dressent contre eux.
  • Tout adepte des arts occultes ne peut que convoiter Xal’atath, lame de l’empire noir pour son arsenal. Les prêtres Ombre armés de cette dague acérée par le Vide sèmeront la terreur chez leurs ennemis et plieront les esprits à leur volonté.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du prêtre qui la porte. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Discipline – Courroux de la Lumière
Obsédés par l’idée de purger le monde d’Azeroth des morts-vivants, les fanatiques de la Croisade écarlate tentèrent de créer un nouveau Porte-cendres sous forme d’un bâton. Mais un seigneur de l’effroi infiltré dans leurs rangs sabota l’opération et déclencha une violente explosion de magie. Le pouvoir du bâton ainsi dégradé se révéla quasi incontrôlable et, après avoir vu plusieurs tentatives échouer, les grands mages du Kirin Tor décidèrent de le cacher pour éviter tout nouvel accident mortel.

Sacré – T’uure, guide des naaru
Les bienfaisants naaru, des êtres de Lumière sacrée, aidèrent les draeneï à fuir leur monde natal après la réduction en esclavage d’une grande partie de leur peuple par la Légion ardente. Les démons manquèrent de submerger les fuyards, mais les naaru les protégèrent grâce à ce guide cristallin. T’uure canalise l’essence de la Lumière en une aura de soin qui referme les blessures les plus terribles et ramène les mourants des portes de la mort. Le cristal tomba aux mains de la Légion sur un monde envahi, et nul ne sait ce qu’il est devenu.

Ombre – Xal’atath, lame de l’empire noir
Cette terrifiante dague fut taillée dans la griffe d’un Dieu très ancien il y a des millénaires, et les prêtres noirs l’utilisaient pour leurs sacrifices rituels aux grandes heures de l’empire noir. À la chute des Dieux très anciens, Xal’atath fut dissimulée par des adeptes, et elle resurgit à diverses périodes de l’histoire, toujours associée à une sinistre cérémonie ou une terrible catastrophe. Animée d’une volonté propre, la lame fait appel à l’énergie du Vide et à la magie mentale pour plier tous ceux qui l’approchent à ses obscurs desseins.

Voleur

Seuls les combattants les plus endurcis d’Azeroth possèdent la force nécessaire pour brandir les légendaires armes prodigieuses face à la Légion ardente. Votre arme mythique gagnera en puissance en même temps que vous, et vos choix en modifieront les capacités, l’apparence, les sons et le comportement en combat. Faites de votre arme prodigieuse l’ultime instrument guerrier et menez votre faction à la bataille en son heure la plus sombre.
Vous êtes aujourd’hui l’un des plus grands voleurs d’Azeroth, digne d’une arme dotée non seulement d’un grand pouvoir, mais aussi d’un nom.
Voleur, assassin, hors-la-loi
Les voleurs disposent de trois spécialisations possibles : Assassinat, Hors-la-loi et Finesse. Chacune bénéficie d’une identité unique que reflètent les choix d’arme prodigieuse.

  • Les voleurs Assassinat vont pouvoir faire connaissance avec Angoisse et Chagrin, des lames jumelles spécialement conçues pour abattre violemment ceux qui ont la malchance de s’attirer les foudres de leur porteur. Des armes de précision parfaites pour éliminer une cible à coup sûr.
  • Les voleurs Hors-la-loi sont l’archétype même du combattant sans scrupule. Ils se jouent des règles, les remplacent, et présentent les Lames-d’effroi (Destin et Fortune) à quiconque tente de s’opposer à leurs « choix ». Ces lames sont faites pour trancher dans le vif lors des combats les plus acharnés.
  • Les voleurs Finesse pourront bientôt compter sur l’élégance discrète des Crocs du Dévoreur pour frapper leurs ennemis depuis les ombres où ils évoluent. Rapides, silencieuses et mortelles, ces dagues sont aussi venimeuses qu’une vipère.

Chaque arme prodigieuse est un symbole de la puissance du voleur qui la manie. Tout nom est source de pouvoir, alors retenez bien ceux de ces armes mythiques, car elles seront vos fidèles compagnons face aux ennemis les plus terribles jamais affrontés.
Assassinat – Angoisse et Chagrin
Le démoniste orc Gul’dan fit forger ces dagues pour son assassin personnel, Garona. On dit que leurs lames, enduites d’un poison indétectable, s’abreuvent du sang de leurs victimes et ne laissent aucune trace de leur sinistre œuvre : les armes idéales pour un assassin. Garona, alors sous l’emprise de Gul’dan, commis avec d’innombrables atrocités, dont le meurtre du roi Llane de Hurlevent avec qui elle s’était liée d’amitié. Rongée par le chagrin, elle chargea l’un de ses fidèles alliés, Meryl Trombhiver, de l’aider à cacher ces lames, pour que jamais plus elles ne commettent d’autres crimes.

Hors-la-loi – Lames-d’effroi (Destin et Fortune)
Peu après le Cataclysme, l’amiral Eliza Lametripe découvrit deux magnifiques sabres d’abordage à bord d’une épave récemment retrouvée non loin de Baie-du-Butin. Bien que leur origine reste sujette à caution, leur pouvoir a vite été exploité, comme en témoignent les nombreux pillages de navires commis par Eliza sur la Grande mer. Des rumeurs se répandirent alors parmi les pirates et les marins au sujet des Lames-d’effroi, les plus courantes affirmant que ces armes sont maudites et qu’elles se retourneront contre leur porteur le jour où celui-ci cessera de les repaître de nouvelles victimes.

Finesse – Crocs du Dévoreur
Gueulétripe le Dévoreur, molosse personnel de Sargeras, faucha d’innombrables âmes avant d’être finalement victime d’une embuscade dans un monde lointain. Après sa mort, Mephistroph fit sculpter dans ses crocs deux puissantes dagues encore saturées de la redoutable essence de flétrissement qui conférait leur dangerosité aux morsures de Gueulétripe. Ces dagues furent remises à Akaari, l’un des plus funestes assassins de Sargeras, qui les porte aujourd’hui encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Légion - Les armes prodigieuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1500 pts] Armée de la légion du Tyran pour commentaires et avis
» [40K] Thunderbolt de la 14ème Légion Pénale
» Les armes modernes
» L'ouverture de la salle d'armes
» les armes absolues...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Warriors Of The Tiger :: La Légion-
Sauter vers: